Si la pandémie de Covid-19 a plongé le secteur touristique dans la crise, poussant ses acteurs à se réinventer, un autre problème persiste. Contraints par la concurrence des grandes plateformes numériques, qui captent et enferment les données dans des écosystèmes fermés, les acteurs du tourisme doivent trouver les moyens juridiques et organisationnels de collaborer plus largement sur le sujet des données pour faire face à des modèles prédateurs. Dans un contexte post-crise où la souveraineté numérique semble prendre une place à part entière dans le débat public et politique, dessinons une ambition commune autour du partage de données touristiques pour que l’écosystème tout entier puisse aborder l’avenir avec optimisme. C’est précisément l’objectif de ce livre blanc.


Ce livre blanc est né d’une volonté de faciliter la collaboration de l’écosystème touristique sur les sujets de partage des données. Il a pour vocation de présenter les grands enseignements du webinaire et des ateliers que Bpifrance Le Lab et le think tank Digital New Deal Foundation ont organisés en juin 2020. Alors que le webinaire a permis une ouverture sur l’extérieur en discutant des initiatives existantes, les ateliers de travail se sont davantage axés sur une réalisation concrète, en partant de cas d’usages, dans le but de porter la question du partage des données plus loin.



 Les ateliers ont permis de dégager des clés d’enseignement sur deux cas d’usages pertinents au vu de l’actualité. 

  • L’un concerne l’expérience touristique locale : la famille Leduc habite à Tours et part en vacances estivales dans le Jura. Les parents sont quarantenaires. Ils ont 3 enfants et un chien. 
  • L’autre s’axe sur l’expérience touristique des Jeux Olympiques 2024 : Pablo est un journaliste madrilène de 33 ans. En couple, il a également à sa charge un enfant en bas âge. Il souhaite réaliser son rêve et venir assister aux Jeux Olympiques 2024 prévus à Paris. 

 



Pourquoi avoir organisé un événement sur le partage de données touristiques ?

Ce qui nous a poussé à organiser cet événement ensemble, c'est notre volonté commune d'accompagner les acteurs du tourisme qui sont terriblement bousculés :

  • Depuis des années par le modèle prédateur des grandes plateformes numériques, et notamment les OTA (Online Tourisme Agency) 
  • Et bousculés également par la crise du Covid bien évidemment. 

Nos deux think-tanks ont donc décidé de créer un événement en deux temps : 

En quoi a consisté l’atelier de travail ?

Déjà, un grand merci aux participants qui se reconnaîtront ! 

Avec notre partenaire Fabernovel, on a fait travailler les deux groupes sur deux cas d’usages précis : 

  • Le premier portait sur le voyageur local, parce que ça faisait sens par rapport à la crise sanitaire que nous traversons.
  • Et le deuxième s’intéressait au voyageur des JO 2024, parce que ça permettait d’imaginer un scénario plus prospectif.

Quelles sont les opportunités du partage de données pour les acteurs du tourisme ?

  • Pour les voyageurs, le partage de données est un moyen d’améliorer leur expérience locale.
  • Pour les acteurs locaux du tourisme, ça permet de mieux rendre visible leur offre.
  • Pour les territoires, c’est un moyen de mieux piloter leurs projets.

Finalement, le partage de données, c’est la meilleure réponse que l’on puisse faire au phénomène de centralisation par les plateformes (Booking, Google, Tripadvisor pour ne citer qu’eux…). Soit on partage les données entre nous, soit elle finissent aux mains des géants du numérique. En un mot, la coopération en réponse à la disruption.

Quels sont les grands enseignements clés de l’atelier ?

  1. RÉSEAU : Le premier c’est que le but n’est pas de créer une application mais un écosystème de services interconnectés entre eux, un réseau de valeur.
  2. CONFIANCE : Le second, c’est que la confiance est et doit être au cœur des écosystèmes de partage de données touristiques, c’est elle qui permettra des relations équitables.
  3. GOUVERNANCE : Le troisième, c’est l’importance d’avoir une gouvernance représentative car c’est elle qui déterminera les choix de l’infrastructure de partage de données, c’est-à-dire les choix technique, juridique, design et business.

...Un dernier mot ?

Oui ! Le livre blanc qui synthétise tous les enseignements de l’atelier est disponible ici ! On l’a construit avec les participants de l’atelier et il est accessible gratuitement à toutes et à tous. Alors on compte pour vous pour aller le lire et pour le partager !

  

A propos

 

Digital New Deal est un think tank qui accompagne les décideurs politiques et économiques pour créer une troisième voie numérique.

Fabernovel est un groupe indépendant international, expert du conseil en transformation numérique et de la création de produits et de services numériques.