80 % des dirigeants de PME et ETI ont conscience de l’urgence climatique. Pour autant, ils intègrent encore trop peu la question climatique à leur stratégie d’entreprise. Seulement 13% des dirigeants déclarent ainsi pouvoir réduire « de manière importante » leurs émissions carbone dans les cinq prochaines années. Pour agir et engager résolument la transition de leurs modèles, les dirigeants ont besoin d’être accompagnés.

Cette étude – qui porte sur l’entreprise – et non sur le citoyen est une première, Bpifrance Le Lab y décrypte les enjeux climatiques et dresse un état des lieux de ce qu’en pensent les dirigeants français.



Convention citoyenne sur le climat, « vague verte » aux élections municipales, relocalisation des productions : après la crise, la transition écologique de nos modèles s’installe plus que jamais au cœur des débats citoyens et politiques.

Climat : les dirigeants ont une conscience civique de l’enjeu

Qu’en est-il du monde de l’entreprise ?

Un premier constat ressort de l’étude réalisée par Bpifrance Le Lab auprès de 1000 dirigeants de PME et ETI : l’urgence climatique n’est plus à démontrer. Ils sont ainsi 80 % à avoir une conscience civique de ce défi. Pour autant, quand on les interroge, l’impact du climat sur l’entreprise, et réciproquement, se classe à la dernière position de leurs enjeux stratégiques.

Conséquence : peu d’actions climatiques d’envergure sont menées. La majorité (environ deux tiers des répondants) se focalise sur une optimisation de l’existant (efficacité énergétique, baisse des consommations) et sur un investissement dans de nouvelles technologies. Par ailleurs, les dirigeants sont peu nombreux à envisager un changement de business model comme un levier potentiel pour réduire leur empreinte : ils sont respectivement 12 % et 10 % à considérer cette option pour réduire l’empreinte carbone et l’empreinte environnementale.

Transition climatique : freins et leviers pour les dirigeants

Seulement 13% des dirigeants déclarent pouvoir réduire « de manière importante » leurs émissions carbone dans les cinq prochaines années. Comment expliquer ce décalage entre la perception de la réalité climatique et la faiblesse de la réaction ? Les dirigeants invoquent plusieurs motifs : les moyens financiers pour 49 % des répondants, mais aussi l’absence de solutions technologiques (32 %) et le manque de reconnaissance clients (29 %).

Pour les aider dans leur transition climatique, les dirigeants attendent notamment un soutien fort des pouvoirs publics : d’une part, des incitations financières, sous forme de subventions (64 %) ou d’aides fiscales (59 %) et d’autre part, des évolutions réglementaires (49 %).

Au-delà de ces mesures, l’étude de Bpifrance identifie un levier motivationnel. Pour Pascal Lagarde, Directeur exécutif en charge de l’International, de la Stratégie, des Etudes et du Développement, « la motivation à agir détermine le niveau d’ambition. Nous avons repéré trois types de profils : les “convaincus”, les “opportunistes” et les “contraints”. En résumé : les dirigeants qui agissent par conviction plutôt que par opportunité ou par contrainte en font davantage. » 67 % des dirigeants déclarent ainsi qu’ils adapteraient leur entreprise aux enjeux climatiques et environnementaux par conviction, plutôt que par opportunité ou contrainte. Ces « convaincus » sont par exemple plus nombreux à sélectionner leurs fournisseurs sur des critères environnementaux, à faire de l’écoconception ou à utiliser des énergies décarbonées.

Mieux informer pour accélérer les changements de modèles

Dès lors, comment accélérer la prise en compte des enjeux climatiques dans les trajectoires d’entreprises ? « Un peu de bâton pour les plus récalcitrants, un peu de carotte, mais surtout une conviction à forger. Cela démarre par un exercice de pédagogie : plus les dirigeants s’informeront, plus ils seront convaincus de la nécessité d’agir, des opportunités à saisir et d’adapter leurs entreprises » analyse Pascal Lagarde. 65 % des dirigeants qui s’informent affirment avoir déjà intégré le climat dans leur stratégie, contre 19 % pour ceux qui ne s’informent pas.

Pour en savoir plus

Télécharger l'étude les dirigeants de PME-ETI face à l'urgence climatique
Le climatomètre

Avec cet outil en ligne gratuit dédié aux dirigeants de PME et d’ETI, vous pourrez réaliser une auto-évaluation du niveau de maturité de votre entreprise vis-à-vis de la transition écologique et énergétique et de l’économie circulaire. Vous pourrez également recevoir des recommandations personnalisées et accéder à des ressources complémentaires pour entamer ou poursuivre votre démarche avec par exemple des formations en ligne, des produits spécifiques de financement.

Le module « ODD, c’est pas compliqué ? »

Concilier engagements et performance économique, c'est possible, c'est même une source d'opportunités et c'est une nécessité pour que votre performance soit durable.
Découvrez de façon simple et ludique au travers de 7 courtes saynètes vidéo les liens forts existants entre vos enjeux business et les ODD (Objectifs de Développement Durable).
Répondre aux nouvelles attentes de vos parties prenantes, donner du sens à votre activité en ayant un impact positif sur la société et l’environnement, voire même innover et transformer votre modèle économique … autant d’opportunités de croissance durable offertes par les ODD !
Approfondissez ensuite en fonction de vos besoins les différents aspects du sujet grâce aux ressources compilées à votre intention.