Publié le 21.07.2017

Depuis 32 ans, Bpifrance réalise une enquête semestrielle de conjoncture à partir d'un échantillon de plusieurs milliers de PME installées en France. Les principaux paramètres économiques et financiers – activité, emploi, situation financière, investissement et financement – sont analysés avec une distinction PME innovantes et/ou internationalisées. Découvrez aujourd’hui les résultats de la 65e enquête de conjoncture PME.

L’amélioration de la situation des PME s’est confirmée et renforcée au premier semestre 2017, poursuivant en l’amplifiant le redressement de 2016. L’activité et les embauches accélèrent, la santé financière s’améliore et l’investissement progresse. Une dynamique de plus en plus solide et homogène selon les secteurs.

La croissance de l’activité et de l’emploi en 2017 est attendue à son meilleur niveau depuis 2011.

Le solde d’opinion sur l’évolution de l’activité gagne 8 points en un an, à +21, ce qui favorise l’accélération des embauches. L’indicateur d’emploi s’inscrit à +13, après +9 en novembre 2016 et +5 en mai 2016. Les deux indicateurs dépassent ainsi leur moyenne de long terme, respectivement à +18 pour l’activité et à +8 pour l’emploi. De ce fait, les difficultés de recrutement exprimées par les PME progressent, 34% exprimant de fortes difficultés, soit à peu près le même niveau qu’en 2007.

La situation financière accentue son redressement avec une situation de trésorerie assouplie et une rentabilité en hausse.

Le jugement sur la situation de trésorerie (-9 en solde d’opinion) se situe au-dessus de sa moyenne sur 20 ans (-19), retrouvant son niveau d’avant crise.

L’amélioration de la rentabilité (solde d’opinion nul, après -4 en mai 2016) est jugée au plus haut depuis l’exercice 2011.

Les prévisions d’investissement progressent.

En mai 2017, 50% des PME de l’échantillon prévoient la réalisation d’au moins un investissement dans l’année, à comparer à 47% un an plus tôt. La proportion moyenne était de 60% avant la crise de 2008.

La tendance devrait se prolonger voir se renforcer au second semestre 2017.

Les carnets de commandes sont attendus en nette hausse d’ici la fin de l’année, l’indicateur prévisionnel des carnets des six prochains mois étant le plus élevé depuis mai 2007, à +15.

Dans ce contexte, l’embellie devrait se prolonger jusqu’à la fin de l’année, et même au-delà, selon les PME. Les rythmes d’avant crise, pour l’activité et l’emploi, ne sont pas encore tout à fait retrouvés mais le redressement se poursuit et surtout devient de plus en plus homogène et solide.

Pour en savoir plus

Télécharger la 65ème enquête de conjoncture Download SMES 65th Business Climate Survey Télécharger les graphiques Télécharger les séries longues de données