Les ventes internet sur mobile ont augmenté de 50 % en 2017 : elles représentent plus de 20 % du chiffre d’affaires des sites e-commerce, et même plus de 30 % pour les sites les plus importants.

Ces chiffres sont révélateurs des nouvelles pratiques d’achat des consommateurs : l’entrée en relation avec une marque ne se fait plus exclusivement à l’intérieur d’un magasin, mais depuis chez soi, au travail ou dans la rue ; par l’intermédiaire d’un ordinateur, d’un smartphone, d’une tablette, ou parfois des trois en même temps.

Le digital multiplie les points de contact potentiels entre une entreprise et ses clients. Cette diversité des canaux et la complémentarité entre eux constituent un levier de développement pour les acteurs de la mode : un baromètre Fevad/CSA montre par exemple qu’en 2017, 33 % des e-acheteurs ont réalisé des achats complémentaires en magasin lors du retrait de leur commande.

Pour exploiter au mieux cette opportunité, il convient néanmoins d’assurer une cohérence dans l’expérience d’achat et de communication proposée à travers ces différents canaux : les clients n’y trouveront pas nécessairement les mêmes produits ou promotions, mais, au global, ils doivent avoir accès à une expérience de marque homogène et fluide, quel que soit le point de contact avec l’entreprise.