Dresser un panorama des PME est devenu un impératif de politique économique partagé par nombre de pays. Pour la France, c’est l’Observatoire des PME qui, pour la quatorzième année consécutive, réalise ce travail de suivi avec l’appui d'une quinzaine de partenaires.

L’année 2017 annonce-t-elle un point haut dans le cycle d’activité des PME et des ETI ?

PME 2018

Avec PME 2018, l’Observatoire des PME de Bpifrance signe la 14e édition du Rapport annuel sur l’évolution des PME et des ETI en France.

Les indicateurs sur leur activité économique, financière, de R&D et d’innovation sont au beau fixe en 2017, voire atteignent, pour certains, des sommets inégalés sur les dernières années.

Voici une vue d’ensemble de cette année 2017 en quelques chiffres !

Analyses détaillées, mais synthétiques, et séries de données sont en accès libre dans la version numérique de ce Rapport.

1. Année des records et de consolidation de la tendance haussière

  • Dynamisme de la création d’entreprise (590 000 ; + 7 % en 2017), un point haut depuis 2010.
  • Baisse continue de la sinistralité des entreprises en 2017, y compris chez les TPE (55 300), un niveau en dessous de ceux d’avant-crise (57 000 en 2008).
  • Croissance du chiffre d’affaires des PME pour la troisième année consécutive en 2017, de même que la valeur ajoutée et l’investissement des PME (sauf dans le Commerce).
  • Contribution croissante des PME, notamment des microentreprises, à la hausse des exportations et fort renouvellement annuel du vivier des PME exportatrices (1/4).
  • Poursuite de l’effet de report des marchés publics des grandes entreprises vers les PME (impact des accords-cadres) qui augmente de nouveau leur part dans la commande publique (en valeur).
  • Renforcement continu des capitaux des PME avec une convergence sur dix ans des comportements des PME-ETI et des grandes entreprises (poids des capitaux identique en 2016) ; même constat sur l’endettement, même si les PME conservent des spécificités plus marquées.
  • 5e année de progression des investissements du capital-investissement français, nouveau record pour le nombre d’entreprises financées (2 140 en 2017) et les levées de fonds (17 M€, un niveau jamais atteint depuis 20 ans).
  • Croissance toujours soutenue des activités alternatives de financement en crédit-bail et affacturage chez les PME (+ 6 à + 7 % en 2016), en ligne avec les évolutions constatées dans d’autres pays de la zone OCDE.
  • Le montant des exonérations sociales et le nombre de JEI sont en constante augmentation depuis 2011 (en quatorze années d’existence, 9 800 bénéficiaires pour 1 700 Md€ d’exonérations sociales et 170 M€ d’exonérations fiscales). 

2. Autres caractéristiques et tendances remarquables

  • Concentration de l’activité : 4 millions d’entreprises dont la quasi-totalité de PME (y compris les microentreprises), mais les 7 000 ETI et grandes entreprises représentent 50 % de l’emploi, 57 % de la valeur ajoutée et 86 % des exportations (en valeur)*.
  • Recul continu des cessions-transmission de PME-ETI depuis le pic des 16 000 en 2013, (11 000 en 2016).
  • 1/6e de la dépense intérieure de R&D émane de PME qui représentent ¾ des entreprises réalisant de le R&D en 2016 et ¼ de leurs personnels de R&D. Elles demeurent la catégorie d’entreprise qui consacre la part la plus élevée de son chiffre d’affaires à l’exécution de travaux de R&D : 7,9 % contre 2,7 % pour l’ensemble des entreprises*.
  • Les PME des pôles de compétitivité surperforment par rapport aux PME non membres, en termes de croissance du chiffre d’affaires et de progression des effectifs salariés*.
  • Les PME et ETI détiennent 1 brevet sur 4 publiés en 2017 et représentent 7 détenteurs sur 10 (personnes morales françaises propriétaires d’au moins un brevet publié dans l’année).
  • La France demeure l’un des pays les plus favorables en matière d’accès des PME aux crédits bancaires* : progression continue des prêts (+ 3,7 %) supérieure à la valeur médiane des pays de l’OCDE, baisse des taux d’intérêt, hausse du taux d’acceptation des demandes de crédit ou encore des exigences de garantie au plus bas (la France se situe à nouveau en tête avec seulement 5 % de PME qui ont eu besoin de prendre de nouvelles garanties pour l’obtention d’un prêt).
  • En matière de R&D et d’innovation, les PME représentent toujours plus des trois quarts des entreprises réalisant des activités de R&D, assurent 1/6e de la dépense intérieure de R&D et demeurent la catégorie d’entreprise qui consacre la part la plus élevée de son chiffre d’affaires à l’exécution de travaux de R&D (7,9 % contre 2,7 % pour l’ensemble des entreprises)*.

* Dernières données disponibles : année 2016.

Précaution de lecture : le périmètre entreprise, microentreprise, PME, ETI et grande entreprise peut varier d’un thème à l’autre (définition LME la plupart du temps, mais aussi analyse en unité légale. Se reporter au Rapport, pour les précisions utiles.

Pour ne rien manquer :

• Inscrivez-vous à la liste de diffusion des alertes de l’Observatoire des PME.

• Suivez-nous sur Twitter, #RapportPME.

PME 2018, un format numérique dynamique, interactif et éco-responsable

Avec les technologies mises en œuvre par Beebuzziness pour le Rapport PME, entrez dans un univers dynamique, interactif et éco-responsable conçu pour répondre au mieux à vos besoins :

• 100 % open data pour partager l’information avec vos réseaux,

• 100 % sur mesure pour s’adapter à vos centres d’intérêt (fonction Document sur mesure),

• 100 % imprimable à la demande en ligne (fonction Impression HD) pour n’imprimer que le strict nécessaire,

• 100 % éco-édition pour respecter l’environnement,

• 100 % mobilité pour le consulter et l’utiliser où que vous soyez.

Pour en savoir plus

Lire le Rapport PME 2018
Twitter

On parle du #RapportPME sur Twitter.

Inscription aux alertes

Toute l'année, ça bouge ! Pour ne manquer aucune nouveauté concernant le Rapport PME…

Partenaires

Découvrez les contributeurs du Rapport PME 2018.

Ressources documentaires

Retrouvez ici des lectures complémentaires à celles présentes dans les articles du Rapport PME. Elles ont été sélectionnées, pour vous, par l'Observatoire des PME, sans recherche d'exhaustivité.